Amérique du Nord Français

Comment sélectionner un broyeur pour vos projets de défrichement

Conseils pour trouver la machine adaptée à votre activité

sept.-2010

Le défrichage est une grande entreprise et nécessite un équipement approprié pour le traitement des résidus de bois de manière efficace. Dans la plupart des cas, les entrepreneurs ne disposent que d’une courte période pour éliminer les arbres, les broussailles et les taillis d’un site avant qu’un chantier démarre.

Il est important de sélectionner l’équipement adéquat pour aider à améliorer votre productivité. Il existe un certain nombre d’options disponibles, allant des broyeurs de branches aux broyeurs horizontaux et à cuve à grand volume. Chacune a ses avantages et ses limitations spécifiques, en fonction du type de tâche.

Deux critères principaux sont souvent essentiels lorsqu’il s’agit de prendre des décisions sur la sélection d’équipement destiné aux opérations de défrichement : la mobilité et la productivité (la première ayant généralement un impact sur la deuxième). La taille de la zone à défricher est une autre considération clé.

Les broyeurs de branches étaient généralement utilisés dans les applications forestières. Aujourd’hui, des modèles de plus grande taille ont débarqué sur le marché du défrichement. Par exemple, si le terrain à défricher ne dépasse pas 2 hectares, un grand broyeur de branches remorquable ou auto propulsé est une option. Les broyeurs de branches de taille plus importante peuvent traiter des matériaux d’un diamètre allant jusqu’à 53 centimètres, ce qui suffit à la plupart des besoins en défrichement.

Si la majorité des tâches impliquent plus de 2 hectares, un broyeur horizontal ou à cuve peut être la meilleure option pour sa capacité de broyer de plus grandes quantités dans un délai plus court. Dans une situation de chantier à plusieurs piles de débris, par exemple sur un chantier de défrichement, une option autopropulsée à chenilles peut se révéler hautement efficace.

Sélection du broyeur adéquate
Mark Rieckhoff, gestionnaire des ventes environnementales chez Vermeer, révèle que la règle générale consiste à acquérir un broyeur pouvant effectivement traiter un minimum de 80 à 90 % des débris de bois que souhaite traiter l’entrepreneur.

« Si un entrepreneur en défrichement envisage, par exemple, de traiter des arbres allant généralement de 40 à 50 centimètres de diamètre, un broyeur de branches d’une capacité de 53 centimètres devrait suffire », affirme M. Rieckhoff

Les broyeurs de branches sont disponibles en modèles aussi bien remorquables qu’autopropulsés. Les broyeurs remorquables possèdent plusieurs des avantages offerts par les broyeurs autopropulsés. Les broyeurs de branches autopropulsés disposent cependant d’avantages uniques sur les chantiers de défrichement, au fur et à mesure que les entrepreneurs comprennent que ces unités peuvent réduire les coûts de main-d’œuvre et augmenter l’efficacité du chantier.

Un entrepreneur peut avoir été engagé pour défricher le site d’un projet de développement de 0,4 à 2 hectares. Un broyeur autopropulsé à chenilles permet à l’entrepreneur de déplacer la machine vers l’arrière du terrain et de traiter les arbres en un seul passage. Les arbres n’ont pas besoin d’être coupés en pièces de plus petite taille et plus faciles à gérer avant de les déplacer vers un broyeur remorquable, réduisant ainsi les coupes et la main-d’œuvre. Dans certains cas, il est possible que l’entrepreneur souhaite propager les copeaux résultants de manière régulière sur le terrain comme mesure contre l’érosion ou les laisser sous forme de pile pour une utilisation comme paillis paysager une fois le site développé.

Bien que les broyeurs à chenilles possèdent leurs propres avantages, les entrepreneurs doivent considérer la manière dont ces machines peuvent s’intégrer à leurs plans généraux financiers et commerciaux. Grâce à une broyeur à chenilles autopropulsé, un entrepreneur peut élargir son activité vers le débroussaillage en forêt ou le défrichement autour de canalisations.

« Le principal avantage d’un broyeur autopropulsé à chenilles est son aspect pratique. Il aura cependant un prix de départ plus élevé que celui d’un broyeur remorquable », ajoute M. Rieckhoff. « Les entrepreneurs doivent considérer la fréquence à laquelle ils auront à utiliser le broyeur à chenilles, ainsi que la possibilité de nouveaux marchés et de bénéfices financiers qu’offre cette machine. »

Lors de l’acquisition d’un broyeur à chenilles, il est important de sélectionner une machine disposant d’un effort de traction adéquat. L’unité doit, plus particulièrement, disposer d’un couple de traction et d’une puissance suffisants pour se déplacer d’elle-même et doit pouvoir se déplacer sur des sols en pente dans des conditions humides.

Vous devez, en outre, vous assurer que toutes les fonctions du broyeur sont indépendamment opérationnelles. En d’autres mots, vous devez pouvoir faire fonctionner les chenilles sans activer le tambour de coupe ou démarrer les rouleaux d’alimentation sans enclencher les chenilles.

M. Rieckhoff conseille aux acheteurs de ne pas ignorer les fonctionnalités générales et la qualité du broyeur en lui-même.

« Ne vous concentrez pas uniquement sur les chenilles », explique-t-il. « Un entrepreneur ne doit pas sacrifier les performances et la fiabilité du broyeur au profit de l’effort de traction. La machine doit posséder une combinaison équilibrée d’effort de traction, de performances et de fiabilité lorsqu’il s’agit d’accomplir sa tâche. »

Broyeurs à cuve et broyeurs horizontaux
Deux types de broyeurs (à cuve et horizontal) sont habituellement utilisés dans les projets de défrichement. Il existe cependant une méthode de sélection.

Selon Mark Rieckhoff, « les broyeurs fonctionnent le mieux dans les conditions et les applications qui correspondent à leurs capacités ». « Les broyeurs à cuve sont généralement plus efficaces avec des matériaux lourd à fort diamètre, tels que les souches et les mottes de racines. Si l’application principale implique le traitement de matériaux bruts en longueur, un broyeur horizontal peut représenter le meilleur choix. »

D’après M. Rieckhoff, bien qu’un broyeur à cuve puisse être perçu comme ayant un taux de production plus élevé pour certains matériaux, les modèles horizontaux peuvent posséder un avantage distinct lorsqu’il s’agit de traiter les matériaux plus longs et plus touffus généralement présents dans les applications de défrichement.

« C’est à cause de limitation de profondeur de la cuve, et lorsqu’il s’agit de traiter les matériaux plus allongés, les branches longues peuvent être difficiles à insérer. Les modèles horizontaux disposent d’une longue table d’alimentation et d’un tapis qui guident les matériaux vers le broyeur, ce qui permet d’éviter la tâche parfois difficile consistant à placer et à manipuler les matériaux. »

L’équipement de chargement utilisé avec les broyeurs horizontaux peut également être de plus petite taille, car ces derniers disposent généralement d’une hauteur de chargement inférieure à celle d’un broyeur à cuve. Cela peut représenter un facteur important, en fonction de l’équipement auxiliaire dont dispose l’opérateur sur le chantier.

Les broyeurs à cuve et horizontaux sont fournis avec des options spécifiques à chaque modèle. Par exemple, Vermeer offre aussi bien des unités horizontales sur chenilles que des modèles remorquables conventionnels.

« Plutôt que de devoir remorquer la machine sur de courtes distances, celle-ci peut être déplacée par l’opérateur, y compris vers des zones où elle n’aurait pas pu être remorquée. »

D’un autre côté, les broyeurs à cuve de Vermeer offrent des options aussi bien avec que sans chargeur.

L’un des principaux avantages de disposer d’un chargeur à grappin sur votre broyeur à cuve est une meilleure visibilité de la cuve. La cabine du chargeur offre une meilleure visibilité sur la cavité de la cuve et permet aux opérateurs de charger plus efficacement les matériaux. Les chargeurs autonomes éliminent aussi la nécessité de disposer d’équipement supplémentaire, dont une unité de chargement ainsi que la remorque nécessaire pour la transporter.

Les machines sans chargeur sont répandues sur les chantiers disposant d’une flotte d’équipements de chargement à usages multiples. Certains broyeurs à cuve sans chargeur nécessitent plusieurs chargeurs auxiliaires pour satisfaire aux capacités de production de la machine.

Comme sur toute autre machine, une maintenance préventive adéquate du broyeur bénéficie aussi bien à sa longévité qu’à sa productivité. Les marteaux, les dents, les axes des marteaux, les enclumes et les grilles sont des éléments à taux d’usure élevé. Auparavant, certains propriétaires de broyeurs négligeaient la maintenance des dents et des marteaux en raison du temps nécessaire. Vermeer a compris ce problème au niveau de l’industrie et l’a corrigé grâce à l’introduction du système breveté de double tambour pour les broyeurs à cuve et horizontaux. Il offre à l’opérateur la possibilité de changer n’importe quel marteau individuel en quelques minutes, sans retirer les autres marteaux. Ce système rend les tambours de Vermeer plus efficaces que les tambours à axe et plaquette conventionnels qui dominaient le marché.

Les broyeurs sur le marché ont une puissance allant de 76 kW à 1 193 kW (100 ch à 1 600 ch). Deux facteurs sont à considérer lors du choix de la taille : le volume et la taille des matériaux à traiter ainsi que le besoin de mobilité.

Considérations de sécurité sur le chantier
Au fur et à mesure de la croissance des communautés, il devient de plus en plus commun de voir des projets de défrichement se déroulant à proximité de développement commercial ou résidentiel existant. Pour cette raison, M. Rieckhoff encourage les entrepreneurs à considérer les fonctionnalités de sécurité lors du choix d’une déchiqueteuse ou d'un broyeur.

L’une des fonctionnalités offertes sur les broyeurs de grande taille est une commande à distance radio. La commande à distance permet à une personne d’utiliser la machine soit depuis la cabine du chargeur servant à alimenter le broyeur, soit depuis le sol.

On pourrait faire valoir qu’avec les broyeurs de branches, les fonctionnalités de sécurité deviennent plus importantes que la taille ou les performances. De plus longues tables d’alimentation offrent une distance plus grande entre les couteaux et les opérateurs. Parmi les améliorations innovantes figurent une barre supérieure de contrôle d’alimentation améliorée disposant d’une position d’arrêt d’urgence supplémentaire, ainsi que la barre d’arrêt d’alimentation inférieure brevetée, située stratégiquement à l’extrémité de la table d’alimentation et permettant à l’opérateur de pousser la barre d’une jambe, que ce soit intentionnellement ou automatiquement lors d’une situation d’urgence.

Au cours des dernières années, Vermeer a conçu ses broyeurs à cuve tambour et horizontaux pour une utilisation dans plus de chantiers confinés. L’un des développements inclut le système breveté de protection contre la projection d’objets (TORS) sur les broyeurs à cuve ainsi que le déflecteur d’objets projetés (TOD) sur les broyeurs horizontaux, qui aident à réduire la quantité d’objets projetés ainsi que la distance qu’ils parcourent. Cela permet aux équipes d’utiliser les machines dans des espaces plus limités.

Ne faites pas cavalier seul
M. Rieckhoff pense que la chose la plus importante pour un acheteur consiste à évaluer toutes les options de marques, de modèles, de tailles et de machine du marché.

« Les clients peuvent plus que jamais trouver un broyeur correspondant parfaitement à leur type d’activité, au type de matériaux qu’ils traiteront généralement, à la production qu’ils souhaitent atteindre et à l’environnement de travail prévu pour la machine », affirme-t-il. « Les acheteurs doivent profiter de toute la recherche et du développement effectués au niveau de la fabrication… tout a été fait pour qu’ils en tirent un maximum d’avantages. »

Au final, le principal objectif d’un entrepreneur doit être d’acquérir une machine qui rajoute de la valeur à leur entreprise. M. Rieckhoff affirme que le meilleur conseil qu’il puisse donner à un entrepreneur est de demander l’aide d’un personnel commercial expert ainsi que d’un service d’entretien fiable de manière à identifier un fabricant réputé disposant de produits de qualité. « Ils vous aideront à prendre la décision correcte pour votre entreprise, » ajoute-t-il.

Une fois qu’un acheteur a déterminé le critère important et prioritaire, la décision de choisir un broyeur pour votre entreprise de défrichement devient bien plus facile.